Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 00:35

Liban, randonnée à ski, du 11 au 20 février 2012.

De Marseille pour les français, de Milan pour les italiens, nous nous retrouvons tous en fin d'après-midi à Beyrouth. Nous sommes six français et les italiens, en compagnie de mon ami Alberto Re, guide de Bardonnechia,  sont quatre.

Immédiatement c'est le départ pour Byblos, sur la côte à 40 km au nord de Beyrouth.
Le réveil, le lendemain matin, est somptueux. Nous sommes juste au-dessus d'une mer très bleue, par une douce température, qui nous change d'un coup, du froid brutal de Chamonix. Nous passons la matinée à visiter la ville historique, considérée comme la cité la plus vieille du monde, car les plus anciennes habitations que l'on y a découvert datent du Néolithique, vers 6500 ans avant JC. C'est un véritable millefeuilles de restes de constructions de toutes les civilisations qui s'y sont succédées, phéniciennes très longtemps, puis égyptiennes, romaines, grecques, musulmanes, toutes surmontées par l'énorme fort construit par les Croisés.

 

ski Liban 01
ski Liban 02

 

Après cette visite remarquable, nous prenons un bus pour partir vers l'Est jusqu'aux  Cèdres, station de ski située à 2100 mètres au pied des Monts Liban, chaîne de montagne d'une altitude toujours proche de 3000 mètres, qui s'étend Nord - Sud, parallèle à la côte. Nous posons nos affaires à l'hôtel La Cabane, prenons nos skis et montons vite pendant une heure pour faire une belle descente sur la célèbre forêt de cèdres, les Cèdres de Dieu, située un peu plus bas que la station. Le coucher de soleil sur ces arbres magnifiques est une splendeur. Mais il faut remettre les peaux pour revenir à l'hôtel, dans la nuit noire, emmenés par notre ami Raja, qui s'occupera de nous tout au long du parcours.

 

ski Liban 03   ski Liban 04

 

Le lendemain, toujours grand beau. Nous partons tard pour profiter du célèbre télésiège de l'armée, relique défiant toutes les normes de sécurité imaginables, mais qui a l'avantage de nous déposer à 2800m. De là nous nous divisons en deux groupes : l'un va gravir le point culminant du massif, le Qornet es  Saouda (3083) tandis que l'autre se dirige vers un 3000 plus proche et atteint le col du Lapin.
Dans les deux cas, après une centaine de mètres très vagués, nous nous offrons une descente de rêve sur neige de printemps jusqu'à la station. Dans la soirée, une petite virée dans un combi VW hors d'âge, avec Raja et un copain vers un monastère blotti au fond de la Kadisha, la Vallée des Saints.


ski Liban 05   ski Liban 06

ski Liban 07
ski Liban 08
ski Liban 09

 

Le jour suivant nous prenons un bus vers Edhen, un village de montagne où nous roulons jusqu'à ce que la neige nous bloque. Nous chaussons donc et contournons l'extrémité des Monts Liban pour monter le long de vallons boisés jusqu'à la crête, vers 2900m. Notre objectif était de continuer jusqu'au Tem el Mezreb pour descendre directement sur les Cèdres, mais c'est bien long, le vent souffle et nous préférons redescendre sur nos pas, par un neige de printemps idéale, au milieu de la forêt. Nous retrouvons notre véhicule et en profitons pour descendre visiter un autre monastère, Saint Antoine de Kozaya, célèbre parce que c'est là, sous la domination ottomane, que s'était établie une imprimerie clandestine qui imprimait la bible et les textes sacrés.
Nous quittons à regrets notre bonne Cabane, mais c'est aujourd'hui que nous allons franchir les Monts Liban pour descendre vers l'Est sur la plaine de la Bekaa, strictement interdite d'après le site du Ministère des affaires étrangères. Nous nous en tirerons sans dommage. Le temps est très beau, en dépit des prévisions météo, très pessimistes, mais nous devons lutter contre un vent glacé très violent. Une très longue traversée nous emmène au Col des Cèdres, où nous réchauffons à l'abri d'une cabane. Et, heureusement, une somptueuse descente en neige de printemps nous attend, et dans ces combes douces nous nous laissons griser par le bonheur du ski. Du coup, nous nous en apercevrons après, personne n'a pris de photos de ces descentes, trop heureux de se laisser glisser. Nous déchaussons à l'entrée du village d'Aïnata, à 1700 m. Nous allons loger chez Toni et Ramonda, des habitants du village qui nous accueillent avec l'extraordinaire hospitalité des libanais. Nous nous sentons en famille et jouons avec les enfants, Rebecca et Charmel. Repas d'anthologie, comme presque toujours au Liban. Le soir, nous nous installons à droite à gauche, plusieurs sur des matelas dans le salon, très sympathique. Pendant la nuit un orage terrible éclate, tonnerre, éclairs.

Nous sommes décontractés, car le lendemain est une journée de jonction et de tourisme, dans cette Bekaa interdite. Mais, le lendemain, il est tombé tellement de neige dans la nuit que nous sommes obligés de chausser les skis pour partir sur la route à la recherche de notre bus qui ne peut monter. Enfin nous le retrouvons et pouvons partir pour Baalbek, l'uns des plus belle cité romaine au monde. Nous en visitons, émerveillés en dépit de la pluie, tous les temples qui témoignent d'un savoir faire étonnant. Après le déjeuner obligatoire au Grand hôtel Palmyra (Pierre Loti, de Gaulle, Cocteau...) nous reprenons notre périple touristique, visitant d'abord les caves de Ksara, avec dégustation de leurs excellents vins et les ruines de l'empire Omeyade à Anjar. Enfin nous rejoignons notre gite, le foyer St Joseph à Zaleh, la ville la plus importante de la Bekaa. Très vite un orage terrible se déchaîne, qui durera toute la nuit, et qui nous prive très vite d'électricité. Souper aux chandelles et froid très vif.

ski Liban 10   ski Liban 11

 

L'aube suivante est sinistre. Il neige et nous devons renoncer à notre ascension du Djebel Sannine qui devait nous faire traverser le massif pour redescendre sur Faraya. Nous devons prendre un bus et il nous faudra pratiquement la journée entière pour traverser par la route, avec de gros arrêts dus à l'abondance de neige. Finalement nous arrivons en fin d'après-midi au village de Baskinta où nous installons dans le couvent de Saint Sasine, chaleureusement accueillis par les sœurs hospitalières. Excellente soirée passée à discuter avec les sœurs dans le réfectoire du couvent, en buvant avec elles le vin de Ksara. Nous sommes pleins d'admiration pour la rudesse de leur existence.
Toute la nuit encore orage et foudre, qui tombe sur l'immense croix toute proche.

ski Liban 12

 

Le lendemain matin, incroyable, il y a 40 cm de neige, à 1400 m ! Nous sommes coincés et il faudra attendre l'arrivée du chasse neige, puis un transport par des 4x4 de la police pour pouvoir rejoindre en fin de matinée notre bus, qui n'a pu dépasser 900 m. Pas question de remonter à Faraya. Qu'importe, le moral est bon et nous consacrons l'après-midi au tourisme, l'extraordinaire grotte de Jeita, la montée à ND du Liban et sa vue étonnante sur Beyrouth, surtout avec ciel d'orage et enfin Beyrouth et notre confortable hôtel.


ski Liban 13    ski Liban 14


ski Liban 15

 

Le lendemain sera consacré à une visite approfondie de la capitale avant un dernier remarquable repas d'adieu chez Frida un restaurant mexico-libanais, grandiose.

Bref un beau voyage, quatre jours de ski seulement, mais tout le monde était enchanté du séjour.
À refaire avec un peu moins de chutes de neige.

ski Liban 16

 

Claude jaccoux, guide de haute montagne.

Voyages avec la Compagnie.

Les voyages de nos guides dans le blog.

Repost 0
Published by Compagnie des Guides de Chamonix - dans Voyages
commenter cet article
18 février 2012 6 18 /02 /février /2012 00:43

Je suis parti à Cuba pour essayer de fuir le froid de cet hiver.
Dépaysement réussi : ambiance vieilles voitures, aucune publicité, beau temps et falaises agréables.
Nous avons grimpé à Vinales.

 

escalade Cuba 1
escalade Cuba 2
escalade Cuba 3   escalade Cuba 4

escalade Cuba 5
escalade Cuba 6
escalade Cuba 7   escalade Cuba 9

escalade Cuba 8

 

Pierre Labbre, guide de haute montagne.

Voyages avec la Compagnie des Guides de Chamonix.

Dans le blog.

Repost 0
Published by Compagnie des Guides de Chamonix - dans Voyages
commenter cet article
14 janvier 2012 6 14 /01 /janvier /2012 00:06

WADI RUM cet automne Blog Trotters 18

Inferno 150m. 6a Max
Une petite dernière pour la route, c'est la fissure au centre de la photo.
Rocher parfait pour cette voie courte qui navigue plutôt dans le cinq.
Un Must du coin à ne pas rater.

Rendez-vous l'année prochaine.

 

Inferno 01
Inferno 02   Inferno 03
jebel rum inferno Olivier

Inferno 04
Inferno 05   Inferno 06

Inferno 07   Inferno 08

Inferno 09
Inferno 10

 

Texte et photos de Thierry Renault

Sortie du 1.12.2011

Repost 0
Published by Compagnie des Guides de Chamonix - dans Voyages
commenter cet article
12 janvier 2012 4 12 /01 /janvier /2012 00:08

WADI RUM cet automne Blog Trotters 17

Merlin's Wand à Barrah canyon  150m. 6a+
Toute notre petite équipe est arrivé à Barrah. Pose du bivouac, collecte de bois, nourriture. Tout le monde s'y met, chacun à sa mesure. Le lendemain nous grimperons la merveilleuse fissure de Merlin's wand.
Un régal.
Puis c'est le retour pour le village de Rum. Nous venons de passer trois journées merveilleuses dans le désert et le voyage tire à sa fin. Encore une foi Wadi Rum n'a pas démenti  sa réputation.
Je rappelle ici que les meilleures périodes pour aller là-bas sont les mois de mars et avril ainsi que les mois d'octobre et novembre.

 

Merlin's Wand 01
Merlin's Wand 02
Merlin's Wand 03  Merlin's Wand 04

Merlin's Wand 05   Merlin's Wand 06

Merlin's Wand 07
Merlin's Wand 08
Merlin's Wand 09
Merlin's Wand 10   Merlin's Wand 11

Merlin's Wand 12
Merlin's Wand 13
Merlin's Wand 14   Merlin's Wand 15

Merlin's Wand 16
Merlin's Wand 17   Merlin's Wand 18


Texte de Thierry Renault
Photos de Solène et Thierry Renault

Sortie du 30.11.2011

Repost 0
Published by Compagnie des Guides de Chamonix - dans Voyages
commenter cet article
10 janvier 2012 2 10 /01 /janvier /2012 00:03

WADI RUM cet automne Blog Trotters 16

The Haj au jebel Um Dada  280m.  T.D.inf
Avec Solène et Emile qui nous ont rejoint nous quittons le jebel Um Razza pour poursuivre notre petit périple plus au sud. La météo est bonne et la neige n'est pas annoncée. Tout va bien. Le bivouac est posé et la marmite sur le feu. Ambiance grandes vacances dans une atmosphère de bout du monde.
L'escalade que nous projetons est d'une rare beauté dans ce niveau mais plus que cela c'est l'immense quiétude qui réside en ces lieux qui nous saisit. Pas un bruit, pas une lueur dans la nuit. Seuls au milieu de cette immense beauté, c'est un moment inoubliable que nous vivons.
Le lendemain, la ligne d'ascension pure et logique nous mène au faîte de cette petite montagne. Le panorama est ouvert aux quatre vents, dégagé de tout. Nous sommes à la limite du massif et les paysages alentour s'étendent à perte de vue, sans obstacles.
Pèlerins, poussés par le besoin de voir plus loin, nous quittons ces terres de méditation en direction du canyon de Barrah, plus au nord, à portée de main de Rum village.

 

The Haj 01
The Haj 02   The Haj 03   The Haj 04

The Haj 05

The Haj 06   The Haj 07

The Haj 08   The Haj 09

The Haj 10
The Haj 11
The Haj 12   The Haj 13

The Haj 14   The Haj 15

The Haj 16
The Haj 24
The Haj 17   The Haj 18

The Haj 19
The Haj 20
The Haj 21   The Haj 22

The Haj 23

 

Texte de Thierry Renault


Photos de Olivier Ratheaux et de Thierry Renault

Sortie du 29.11.2011

Repost 0
Published by Compagnie des Guides de Chamonix - dans Voyages
commenter cet article
8 janvier 2012 7 08 /01 /janvier /2012 00:02

WADI RUM cet automne Blog Trotters 15

Trente Six Soleils au jebel Um Razza  200m. TDinf.

Ce jour là avec Olivier nous nous sommes fait poser au pied du jebel um Razza par Hammad. C'est loin du village dans un coin sublime, il repart, nous voici seuls au monde avec pour seul objectif de profiter de ce calme particulier au désert.
La voie est récente et c'est mon ami Philippe Brass qui nous a recommandé le lieu en nous garantissant une escalade un temps soit peu "différente". En effet, il n'est pas courant dans le massif de trouver des voies en dalles aussi lisses et qui se laissent gravir en libre dans un niveau raisonnable (5c/6a avec deux courts pas de 6b).
Ce bouclier de dalles est issu d'une grande plaque d'effondrement. L'escalade y est rarement athlétique et d'une grande beauté même si parfois le rocher demande un peu d'attention. Les passages les plus durs sont équipés ainsi que ceux qui ne peuvent se protéger par des moyens amovibles. Il est heureux que dans un endroit aussi reculé la voie puisse se redescendre en rappel.
Hammad repassera nous prendre en fin d'après-midi ce qui nous laissera le temps de faire du thé et une bonne sieste dans ce cadre qui, je le souligne, est tout simplement magique. Le programme est alors de continuer plus avant vers la frontière saoudienne pour bivouaquer à la belle étoile et faire l'ascension du jebel Um Dada.

 

Trente Six Soleils 01
Trente Six Soleils 02
Trente Six Soleils 03   Trente Six Soleils 04

Trente Six Soleils 05   Trente Six Soleils 06

Trente Six Soleils 07
Trente Six Soleils 08
Trente Six Soleils 09   Trente Six Soleils 10

Trente Six Soleils 12   Trente Six Soleils 13

Trente Six Soleils 14
Trente Six Soleils 15
Trente Six Soleils 16
Trente Six Soleils 17


Texte de Thierry Renault
Photos de Olivier Ratheaux et de Thierry Renault

Sortie du 28.11.2011

Repost 0
Published by Compagnie des Guides de Chamonix - dans Voyages
commenter cet article
6 janvier 2012 5 06 /01 /janvier /2012 00:06

WADI RUM cet automne Blog Trotters 14

The Edge of Erzouk el Daber au djebel um Ejil   Dsup.  350m.

Mon client et ami Olivier nous a rejoint pour une semaine et c'est par cette belle voie de chauffe que nous commençons. Excellent rocher, difficulté modérée (5- maximum) et  cadre sublime font de cette voie une parfaite entrée en matière. Ceci étant dit, ne nous y trompons pas car c'est une voie Albert Precht et cela veut donc dire : matériel en place quasiment inexistant si ce n'est une ou deux lunules.
Accessible à pied depuis le village par Kharazeh canyon en une heure et trente minutes, la descente s'effectue côté village en rappel par The Beauty. Avec Olivier nous avons choisi le taxi bédoin de mon ami Hammad réduisant ainsi la marche à une dizaine de minutes.

 

The Edge of Erzouk el Daber 01
The Edge of Erzouk el Daber 02   The Edge of Erzouk el Daber 04

The Edge of Erzouk el Daber 03

The Edge of Erzouk el Daber 05   The Edge of Erzouk el Daber 06


The Edge of Erzouk el Daber 07
The Edge of Erzouk el Daber 08
The Edge of Erzouk el Daber 09   The Edge of Erzouk el Daber 10

The Edge of Erzouk el Daber 11
The Edge of Erzouk el Daber 12
The Edge of Erzouk el Daber 13
The Edge of Erzouk el Daber 14  The Edge of Erzouk el Daber 15

 

Texte de Thierry Renault
Photos de Olivier Ratheaux et de Thierry Renault

Sortie du 27.11.2011

Repost 0
Published by Compagnie des Guides de Chamonix - dans Voyages
commenter cet article
4 janvier 2012 3 04 /01 /janvier /2012 00:10

WADI RUM cet automne BLOG TROTTEURS 13

Don Qui Chotte au jebel Nassrani   ED+
Encore une toute belle avec Antoine Barbier, cette escalade d'ampleur se déroule sur un rocher magnifique aux couleurs extravagantes. Difficile et soutenue, elle est à compter parmi celles qui valent vraiment le coup dans ce registre de difficulté. Effectuée en libre elle comporte de nombreux passages dans le 6c agrémentés de quelques pas de 7a. Partiellement équipée les quelques goujons ne sont hélas pas toujours judicieusement placés pour le libre mais qu'à cela ne tienne avec un peu de détermination ça doit passer !
Antoine se sort les doigts du ... et franchit les difficultés avec brio. Quel beau voyage au coeur de cette face qui se situe à seulement trente minutes de marche du village. L'escalade est variée avec ses mur à trous, dalles, tafonies, surplombs et fissures. La descente par Hiker's road viens agrémenter de façon sensible cette incomparable ascension.
Pour sûr une grande classique en devenir. Chapeau les ouvreurs.

 

Don Qui Chotte 01Lion heart vue Nasrani nord et sud

Don Qui Chotte 02
Don Qui Chotte 03   Don Qui Chotte 04

Don Qui Chotte 05
Don Qui Chotte 06   Don Qui Chotte 07

Don Qui Chotte 08
Don Qui Chotte 09
Don Qui Chotte 10   Don Qui Chotte 11

Don Qui Chotte 12   Don Qui Chotte 13

Don Qui Chotte 15
Don Qui Chotte 16   Don Qui Chotte 17

Don Qui Chotte 18   Don Qui Chotte 20

Don Qui Chotte 21
Don Qui Chotte 22
Don Qui Chotte 23   Don Qui Chotte 24

Don Qui Chotte 25
Don Qui Chotte 26
Don Qui Chotte 27   Don Qui Chotte 28

Don Qui Chotte 29
Don Qui Chotte 30


Texte de Thierry Renault
Photos de Antoine Barbier et Thierry Renault

Sortie du 23.11.2011

Repost 0
Published by Compagnie des Guides de Chamonix - dans Voyages
commenter cet article
2 janvier 2012 1 02 /01 /janvier /2012 00:02

WADI RUM CET AUTOMNE   Blog Trotteurs 12

Après la série de cet automne sur mes voyages des années passées, vu son succès et compte tenu de la semaine de mauvais temps qui s'annonce, je vous propose de continuer à me suivre sur les voies que j'ai eu la chance de gravir au mois de novembre dernier.

Muezzin au jebel Nassrani. 400m.  ED

En voyage en famille cette foi-ci, j'ai eu la chance de pouvoir réaliser quelques grandes et belles voies avec Antoine, un niçois fort sympathique, qui ouvre des voies en Trad à Anot. Muezzin est l'une de celle-ci.
Cette voie est grandiose par plusieurs de ses aspects. D'abord par la classe des ouvreurs qui on su trouver dans cette face un tracé unique par son ampleur, par sa situation au-dessus de magnifiques dunes rouges et par le gaz que l'on prend entre les jambes dans le haut de la paroi.
L'escalade bien qu'un peu décousue réserve de grands moments de solitude et la vigilance reste de mise. Le rocher, bon en généra,l réclame parfois un peu d'attention. Itinéraire pas toujours évident et équipement rarissime. Traversées nombreuses et parfois exposées.
Pour toutes ces raisons, c'est un parcours ambitieux que toute cordée compétente se doit d'avoir sur sa liste pour reprendre l'expression des premiers ascensionnistes.
La deuxième ascension demanda huit heures. Avec Antoine, nous en mettrons cinq et demi.

 

Muezzin 01Vue Nasrani

Muezzin 02
Muezzin 03
Muezzin 04   Muezzin 05

Muezzin 06
Muezzin 07   Muezzin 08

Muezzin 09   Muezzin 10

Muezzin 11   Muezzin 12

Muezzin 13
Muezzin 14   Muezzin 15

Muezzin 16
Muezzin 17
Muezzin 18


Texte de Thierry Renault
Photos de Antoine Barbier et de Thierry Renault

Sortie du 19.11.2011

Repost 0
Published by Compagnie des Guides de Chamonix - dans Voyages
commenter cet article
15 décembre 2011 4 15 /12 /décembre /2011 00:13

Népal 16'
Depuis le camp de base 4 600 m, il faut remonter le long de pentes herbeuses en direction du sud-est. Il est possible de faire un camp de base vers 5 000 m quand il y a de l'eau. Poursuivre la montée un peu plus raide jusque vers 5 200 m puis obliquer progressivement vers la gauche. Entre 5 300m et 5 400 m il y a de nombreux emplacements possible pour établir un camp de base avancé. Ensuite poursuivre jusqu’aux gros blocs et les passer entre 5 500 m et 5 600 m. Les gros blocs se terminent au pied des dalles faiblement inclinées qui montent au camp 1. En libre passer par la gauche à la limite des dalles (il y a généralement des cordes fixes à droite). Les dalles font environ 100 m de haut et debouchent sur le camp vers 5 750 m. Il y a quelques emplacements relativement plats espacés sur une centaine de mètres.

Du camp 1 passer un petit col et redescendre de quelques dizaines de mètres. Continuer par des éboulis ou rochers peu difficiles en restant sous l’arête versant est/sud-est. Il est possible de faire un camp intermédiaire au niveau de deux tours rocheuses en forme de doigts. Poursuivre par quelques ressauts plus raides et des traversées en dalle jusqu’à une première longueur en 4b qui permet de rejoindre l’arête très exposée sur les deux versants. Poursuivre par l’arête mixte en traversée vers la droite pour rejoindre le pied de la tour jaune. Gravir la tour jaune, quelques traversées et une longueur raide et physique en 5b (voir plus) qui permet de sortir à nouveau sur l’arête. Traverser pour rejoindre l’emplacement du camp 2 très aérien vers 6 000 m.

L’arête sud-ouest de l'Ama Dablan et les 3 camps d'altitude (Photo © P. Gatta)
Du camp 2 continuer redescendre un petit peu puis rejoindre l’arête toujours très exposée jusqu'à la base d’un ressaut rocheux. Contourner le ressaut par la droite et gravir quelques longueurs de mixte très raide. Rejoindre la base de la tour grise et la contourner par la gauche (face ouest). Gravir une goulotte sur 2 longueurs pour rejoindre le sommet de la tour grise et l’arête aux champignons (de glace…). Grimper l’arête avec quelques traversées horizontales et des ressauts raides (sections à 60°-70°) pour sortir sur la partie glacière plate qui sert d’emplacement pour le camp 3, vers 6 300 m.

Du camp 3 remonter la pente de glace raide à droite du grand sérac (Dablan). Le passage au niveau du sérac se fait dans les rochers à droite. Franchir une ou plusieurs rimayes et se rétablir au dessus du sérac et remonter la pente sommitale et les Ice flutes en traversée vers la gauche jusqu’au sommet (40°-60°).

Topo de Philippe Gatta, Merci à lui.

Repost 0
Published by Compagnie des Guides de Chamonix - dans Voyages
commenter cet article

Profil

  • Compagnie des Guides de Chamonix
  •  	 La Compagnie des Guides de Chamonix existe depuis 1821. Elle compte actuellement près de 200 guides et accompagnateurs qui avec plaisir et passion vous feront "vivre" la montagne . Tel: 00(33)450 530 383
  • La Compagnie des Guides de Chamonix existe depuis 1821. Elle compte actuellement près de 200 guides et accompagnateurs qui avec plaisir et passion vous feront "vivre" la montagne . Tel: 00(33)450 530 383

Présents sur le site

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Rechercher Un Lieu, Un Article

La Compagnie

Photos-Parvis - copie

Archives

Présentation

La Compagnie des Guides de Chamonix existe depuis 1821. Elle compte actuellement près de 200 guides et accompagnateurs qui, avec plaisir et passion, vous feront "vivre" la montagne.

@ mail des guides et AMM :

Compteur

Liens