Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Liste et explication du vocabulaire et des termes utilisés par les montagnards et/ou les guides de la vallée de Chamonix.

Acoué : avoir l'acoué c'est avoir une bonne forme physique.


ADSM : Association de Développement des Sports de Montagne : cette association de la Compagnie des Guides de Chamonix a pour vocation d'aider à partiquer les sports de montagne par la formation, le développement de structures..
L'ADSM gère le refuge des Cosmiques, le refuge de la Charpoua et en cogestion avec le Caf, le refuge du Requin.


AMM
: Accompagnateur en
Moyenne Montagne, brevet d'état pour l'accompagnement en moyenne montagne.

AQA
:
Attestation de Qualificatification et d'Aptitude Canyon, incluse jusqu'à ce jour aux trois brevets d'état sur corde: moniteur de spéléo, moniteur d'escalade et guide de haute montagne.

A la création de cette AQA, quelques AEM ont eu la qualification par validation d'acquis.

A l'heure actuelle cette AQA va disparaître pour laisser la place à un diplôme à part entière. Ses contours et son contenu sont encore en discussion avec jeunesse et sport.

Bakin :
être dans le bakin, c'est être dans le brouillard, ne pas avoir de visibilité. Si le vent se lève et soulève la neige qui vous cingle le visage, alors on passe dans la cousse (voir plus bas).


Bédière : en été, la surface des glaciers fond au soleil. L'eau forme des petits ruisseaux qui se réunissent pour en former un plus grand. Ce torrent va creusser son lit sur le glacier et former un petit canyon. Ce torrent se nomme la bédière. La bédière va croiser le chemin d'une crevasse et se jeter dans cette dernière. Petit a petit l'eau va creuser la glace pour former ce que l'on appelle un moulin.

Châle :
faire la châle, c'est faire la trace dans la neige profonde (poudreuse, lourde ou carton...). dans cette expression il y a une notion de difficulté.

Châler : c'est évidemment faire la châle.

Client : c'est, comme le nom l'indique, la personne qui nous rénumère pour la conduire en montagne. Ce mot a un coté "commerce"qui peut déplaire. Quelques un ont essayé le mot "voyageur" mais qui n'est pas forcément adapté. Si quelqu'un trouve mieux ...

Collant-pipette : surnom donner par les montagnards "pur jus" aux skieurs de randonnée que l'on rencontre en montagne et qui sont équipés comme en compétition : un collant, un sac léger et une pipette qui dépasse du sac pour boire sans s'arrêter. Contraste avec le randonneur classique, équipé de skis lourds, d'un pantalon goretex, d'un gros sac chargé de pain, de sos', de fromage et d'une bouteille thermos.

Corp mort : c'est un ancrage dans la neige.
On utilise un objet, souvent un ski, un piolet ou des batons, que l'on enterre dans la neige et sur lequel on fixe une sangle et une corde. De nombreux objets peuvent faire l'affaire, on en a même vu descendre sur un "corp mort" fait avec un sac de crampon. En fait, c'est la qualité de la neige qui décide tout.


Couenne
:
une couenne est une voie courte et dure. On parle de couennes principalement en escalade en falaise. Une couenne fait une quinzaine de mètres.


Cousse :
être dans la cousse, c'est être dans le vent fort, être frappé par la neige portée par le vent. Souvent la visibilité est mauvaise.


Décailler : lorsque le soleil apparait, il caille moins, il fait moins froid, il fait même plus chaud et du coup la neige fond en surface. On dit qu'elle décaille. Le fond est dur et la surface est juste dégelée, donnant des conditions très agréables pour skier.

DVA : Détecteur de Victime en Avalanche. Appelé souvent ARVA (du nom d'une marque), cet appareil sert à localiser une victime (munie également d'un DVA) prise sous une avalanche. L'appareil émet en permanance un signal. En commutant le DVA en position "réception", le reste du groupe peut localiser assez rapidement la personne enfouie sous la neige et la sortir (pelle et sonde indispensables). En savoir plus avec l'ANENA.

Foehn : c'est un effet de vent qui se produit d'une vallée à une autre. A Chamonix le Foehn vient d'italie lorsqu'il y a du mauvais temps dans le golfe de Gènes. Le gros défaut de ce "vent" est qu'il est souvent très fort mais surtout très chaud. On l'a vu faire fondre un mètre de neige en 24h (sources: "on m'a dit").
En cas de mauvais temps sur Chamonix, il peut y avoir du foehn dans le val d'Aoste.
Pour en savoir plus sur le foehn.

Goûter : comme dans beaucoup de régions de montagne, parfois la situation géographique explique le nom des montagnes. Pour l'Aiguille du Midi à Chamonix, le Pic du Midi d' Ossau ou le Mittaghorn à Blatten en Suisse, le nom indique que le sommet se situe au sud (au midi) du village. On en déduit que l'aiguille du Goûter se situe sous le soleil de 4H, à l'heure du goûter.

Gravouter : en patois, c'est gratter. Gravouter dans le jardin pour enlever les mauvaises herbes ou gravouter dans les moraines dans le sable et les cailloux pour trouver des cristaux.

Jour blanc
: lorsque le ciel est très couvert, la lumière est la même partout, elle ne crée aucune ombre, aucun relief sur la neige. Tout est de la même couleur, tout a l'air plat, il très difficile de voir le relief et de skier, les anglais disent: flat day.

Mal des rimayes : Une voie de montagne débute souvent à la rimaye (voir plus bas).
Il n'est pas rare qu'un alpiniste, arrivé à la rimaye, se sente mal, submergé par l'angoisse d'entreprendre la voie. On parle du mal des rimayes.
Etrangement, les symptômes sont identiques au mal de mer.


MBS-GC : MontBlancSki-GuideCompagnie, c'est l'association qui réunie la Compagnie des Guides de Chamonix et les ESF des Houches, Chamonix et Argentière. Elle a été crée en 2010.

Midi : comme dans beaucoup de régions de montagne, parfois la situation géographique explique le nom des montagnes. Pour l'Aiguille du Midi à Chamonix, le Pic du Midi d' Ossau ou le Mittaghorn à Blatten en Suisse, le nom indique que le sommet se situe au sud (au midi) du village.

Méfiate
: faire attention, se méfier.

Moulinette : descendre quelqu'un à l'aide de la corde. Ce n'est pas la personne qui se descend elle-même sur la corde (ce serait du rappel), c'est l'alpiniste ou le grimpeur qui suspend son compagnon sur la corde et le fait descendre en le freinant.

Peigne
: faire des traces de ski dans la poudreuse qui sont emboitées les unes dans les autres. Cette façon de faire vient de l'héliski en amérique du nord où les guides locaux veulent utiliser la poudreuse au maximum. Par contrat ils assurent un minimum garanti de dénivelé en poudreuse. Donc ils utilisent l'espace au maximum, pour ne pas gaspiller de surfaces de poudreuse, ils demandent aux skieurs d'emboiter leurs traces les unes dans les autres.


PGHM
: peloton de gendarmerie de haute montagne, gendarmes formés pour le secours en haute montagne.


Polente : neige lourde et collante comme la polenta, on s'enfonce dans la neige et il est difficile de marcher ou de skier.

Rataillon : un petit boût de corde.

Riders
: les mecs qui descendent des pentes raides en hors piste.

Rimaye : les glaciers bougent, par exemple, la mer de glace descend de 1cm par heure.
En conséquence, les rochers ne bougeant pas, le glacier va s'éloigner du pied de la montagne, laissant un vide, une crevasse.
Cette crevasse se nomme la rimaye.
Aux fil de la saison, cette rimaye peut être plus ou moins comblée par les chutes de neige. La rimaye sera plus facile à franchir en plein hiver plutôt qu'en fin d'été, surtout après un été très sec.

Run
: avant on disait une descente, les anglais sont passés par là!


Single-track :
Traduction mot à mot : simple chemin. En gros, c'est un sentier,
les anglais sont encore passés par là!

Vous allez me dire qu'il y a des sentiers sur lesquels passent 2 VTT de front... Alors il conviendra de préciser que l'on appelle single-track un sentier qui n'est plus suffisamment large pour passer à deux (doubler ou croiser des piétons par exemple).
Généralement, un single-track digne de ce nom est étroit mais reste roulant, sinueux mais agréable à parcourir...
En français : "monotrace" (mais pas forcément sinueux ou roulant!), souvent recherché en VTT.

Spin drifts : Traduction mot à mot : dérives de rotation !!!
En fait, les grimpeurs utilisent cette expression anglaise qui parlent des aiguilles de glace et des petites particules de neige gelée qui sont soulevées par le vent et qui nous frappent le visage.
Dans les ascensions de couloirs, de faces nords, de cascades ou de goulottes, il est fréquent de courber l'échine pour laisser passer ces coulées très désagréables.

 
Varoces : Petits arbustes souples, souvent recouverts par la neige l'hiver. On les retrouve principalement dans les couloirs. Si l'enneigement est faible, skier dans les varoces peut devenir difficile. La varoce serait de l'aulne vert et sert en vannerie (correction de Hervé). En savoie, on les appelle des arcoces (si je me suis trompé, n'hésitez pas à me corriger, mais pas à coup de coudrier)

Partager cette page

Repost 0
Published by

Profil

  • Compagnie des Guides de Chamonix
  •  	 La Compagnie des Guides de Chamonix existe depuis 1821. Elle compte actuellement près de 200 guides et accompagnateurs qui avec plaisir et passion vous feront "vivre" la montagne . Tel: 00(33)450 530 383
  • La Compagnie des Guides de Chamonix existe depuis 1821. Elle compte actuellement près de 200 guides et accompagnateurs qui avec plaisir et passion vous feront "vivre" la montagne . Tel: 00(33)450 530 383

Présents sur le site

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Rechercher Un Lieu, Un Article

La Compagnie

Photos-Parvis - copie

Archives

Présentation

La Compagnie des Guides de Chamonix existe depuis 1821. Elle compte actuellement près de 200 guides et accompagnateurs qui, avec plaisir et passion, vous feront "vivre" la montagne.

@ mail des guides et AMM :

Compteur

Liens