Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 septembre 2012 6 29 /09 /septembre /2012 00:02

Le 08-09-2012 voie Gabarrou-Silvy, 6b, M5, 90°, 1000m.

Encore une belle croix pour Cédric que nous guidons avec Julien. Cette face nord de l'Aiguille Sans Nom est certainement l'une des plus douces dans ce style. Avec un bivouac 4 étoiles et une ligne jamais vraiment expo.
Départ à la benne, passage des oreilles de lapin, pour attaquer vers 11h. Après 8 longueurs dont 5 raides mais sèches et magnifiques.
Nous arrivons vers 17h au bivouac.
Nuit confort comme d'habitude ici. Nous reprenons la direction de la partie haute à 5h du mat'.
Tout de bon, à part le crux où le placage moins raide à droite est trop fin, alors nous grimpons 10m dans l'axe, bien dur !
Ensuite, 6 longueurs et corde tendue.
Aiguille Sans Nom à 12h puis l’arête pour la Verte.
Whymper exécrable mais accueil chaleureux de Michel au Couvercle.

 

Sans Nom -01
Sans Nom -02   Sans Nom -03

Sans Nom -04
Sans Nom -05   Sans Nom -06

Sans Nom -07
Sans Nom -08   Sans Nom -09

Sans Nom -10
Sans Nom -11
Sans Nom -12

 

Louis Laurent, Guide de haute montagne.

Connaissez vous les stages grande course ?

Repost 0
Published by Compagnie des Guides de Chamonix - dans Alpinisme
commenter cet article
24 septembre 2012 1 24 /09 /septembre /2012 00:43

Beau week end de septembre, lumière rasante, neige et température parfaite, font de cette ascension un beau moment de bonheur.

Après avoir parcouru les arêtes de Rochefort avec son papa, Laurent, Pauline avait envie de faire découvrir la montagne à son compagnon Florian.

Notre dévolu s'est posé sur le Mont Blanc du Tacul.

Le 9 septembre 2012.

 

Tacul-03
Tacul-01   Tacul-02
Après le tunnel de glace, l'arête de l'Aiguille.

Tacul-05   Tacul-06
Au col du Midi.                             La trace de montée est en très bonne condition.

Tacul-08   Tacul-07

Tacul-09
Tacul-10

Le sommet du Tacul s'atteint par une courte escalade facile.

Tacul-11

La cordée sur fond de Mont Blanc et de Mont Maudit.

Tacul-12

Nous sommes allés faire un petit tour sur le sommet Sud, demandé par Madame "plus".

   Tacul-14

La descente est rapide mais la remontée à l'Aiguille du Midi l'est bien moins.

 

Didier Lavigne, guide de haute montagne.

Comment découvrir la montagne avec un guide, pourquoi pas avec un stage alpinisme.

Repost 0
Published by Compagnie des Guides de Chamonix - dans Alpinisme
commenter cet article
23 septembre 2012 7 23 /09 /septembre /2012 00:13

Dernière semaine d'août autour du massif du Mont Blanc.

Cette série retrace quatre journées de grimpe guidées par Louis dans lesquelles j'ai consolidé mon niveau de 6a en escalade.

Tout d'abord, l'ascension de la Petite Verte (3512m, PD), une course mixte que nous avons faite dans des conditions quasi hivernales. Un des objectifs était de repérer les conditions de la voie Brown Patey à l'Aiguille Verte (nous sommes finalement allés au Piz Badile).


petite Verte 1
petite Verte 2   petite Verte 3

petite Verte 4
petite Verte 5   petite Verte 6


Ensuite, l'ascension de l'aiguille de l'Index (2595m) par la voie de l'An d'Emile (TD, 6a). Une voie bien raide mais très belle qui m'a mené au sommet pour la troisième fois.


l'an d'Emille 1   l'an d'Emille 2

l'an d'Emille 3
l'an d'Emille 4

Après l'Index, le temps s'est gâté et est devenu changeant et il a beaucoup neigé en montagne. Destination fonds de vallée donc!

Pilier de Lomasti dans le Val d'Aoste où après une belle marche en forêt nous avons fait une voie sympa en 6a+/6a, combinaison de La Rossa e il Vampira pour commencer suivie de Nouvelle Saison. Une série de rappels décalés a pimenté la descente...


Lomasti 6   Lomasti 2

Lomasti 3
Lomasti 4
Lomasti 5


Pilier de Pissechèvre au dessus de la vallée du Rhône et en face de la Dent du Midi pour finir. Une voie très belle et très aérienne en 6a+. Fin de saison d'été en beauté!

 

Pissechèvre 1   Pissechèvre 2

Pissechèvre 3
Pissechèvre 4   Pissechèvre 6

Pissechèvre 7   Pissechèvre 5

 

Thierry, accompagné de Louis Laurent, guide de haute montagne.

Découvrir les activités proposées par la Compagnie.

Repost 0
Published by Compagnie des Guides de Chamonix - dans Alpinisme
commenter cet article
18 septembre 2012 2 18 /09 /septembre /2012 00:28

Le 11/9/2012, aiguille d'Entrêves, 3600m, avec Maria Isabelle.
 
Une belle journée d'automne pour découvrir le groupe de montagnes autour de la Tour Ronde.

Aujourd'hui il n'y a personne en montagne, aucun grimpeur, aucun bruit ne viendra rompre ce silence à l'exception des crissements de la neige sous nos crampons. La première partie de cette ascension se déroule sur le Glacier du Géant en contournant quelques crevasses en évitant soigneusement de ne pas mettre les pieds dedans (n'est ce pas Maria Isabelle !!!)
L'ascension suit l'arête NE, par de l'escalade facile en rocher. Le retour s'effectue par le même chemin.

 

aiguille d'Entrèves -03   aiguille d'Entrèves -09

aiguille d'Entrèves -04   aiguille d'Entrèves -05

aiguille d'Entrèves -06   aiguille d'Entrèves -11

aiguille d'Entrèves -10
aiguille d'Entrèves -01Aig d'Entrêves 3600m

aiguille d'Entrèves -02Groupe du Mt. Blanc du Tacul

aiguille d'Entrèves -07Aig de Toule 3534m FN

aiguille d'Entrèves -08Le Mont Blanc

 

Eric Favret, guide de haute montagne.

Découvrir les stages d'alpinisme de la Compagnie des Guides.

Repost 0
Published by Compagnie des Guides de Chamonix - dans Alpinisme
commenter cet article
31 août 2012 5 31 /08 /août /2012 00:10

Stage Cervin 4478m :

Le Cervin (également connu sous le nom de Matterhorn) se situe à la frontière entre la Suisse et l’Italie au dessus des célèbres stations de Breuil-Cervinia en Italie et de Zermatt en Suisse.

Sa forme pyramidale quasi parfaite a rendu ce sommet extrêmement emblématique si bien que bons nombres d’entreprises ont fait de ce sommet leur emblème (Le chocolat « Toblerone », les studios de cinéma « Paramount…)

La première ascension de cette montagne est encore l’œuvre de l’alpiniste anglais Edward Whymper, accompagné de deux guides Zermattois, ainsi qu’à Charles Hudson et le guide chamoniard Michel Croz. C’était le 14 juillet 1865.
Malheureusement, au cours de la descente, la chute d’un des membres de la cordée provoqua la mort du guide Michel Croz et de Charles Hudson.


stage-Cervin13.jpg
Aujourd’hui, l’ascension du Cervin par l’arête du Hörnli est facilitée par la présence de cordes fixes dans les parties les plus techniques. Cependant, les effets combinés de l’altitude et le dénivelé important (1200m du refuge au sommet) nécessitent une très bonne condition physique.

C'est le cas de Martin, un Bruxellois avec une très bonne condition physique et un bon grimpeur.

Voici donc le déroulé du stage en ce début août:

J1: Le premier jour de stage sous l'orage dans les Aiguilles Rouges fut l'occasion pour nous de lier la cordée...sous la pluie !

J2 : Traversée de l'Aiguille d'Entrèves puis nuit au refuge Torino pour un peu d'acclimatation.

J3 : Dent du Géant: on retrouve sur cet itinéraire un peu les mêmes difficultés que sur le Cervin et ce  sur un dénivelé pas trop long.

 

stage Cervin01
stage Cervin02   stage Cervin03
Dans les cordes fixes de la Dent du Géant.

stage Cervin04Au sommet de la Dent du Géant.

 

J4 :Transfert en voiture de sport C1 jusqu'à Zermatt puis montée à la Cabane Hörnli.

stage Cervin05Le Cervin.

 

J5 : Enfin le grand jour pour Martin. Levé à 4h, départ à 4h30 et arrivée au sommet à 8h40. La descente est aussi longue que la montée mais qu'importe le sommet est en poche, bravo Martin !


stage Cervin06A la cabane Solvay au lever du jour.

stage Cervin07   stage Cervin08


stage Cervin09   stage Cervin10

stage Cervin11Martin au sommet.

stage Cervin12Au fond, le Mont Rose.

Stage réalisé du 6 au 10 août 2012 par Martin Couwenbergh et la guide Pessi Patrick.
Difficulté: AD sur 1200m

S'inscrire pour un stage Cervin.

Repost 0
Published by Compagnie des Guides de Chamonix - dans Alpinisme
commenter cet article
24 août 2012 5 24 /08 /août /2012 00:41

De nouveau avec Ismaël, nous envisageons de grimper 5 «4000» aujourd’hui et le fil des arêtes du Diable (Massif du Mont Blanc) semble bien être notre fil d’Ariane.
 
La première benne de l'Aiguille du Midi nous échappe évidement… Et nous traversons la Vallée Blanche pour remonter la Combe Maudite. L’accès au col du Diable est en bonnes conditions, encore un peu de neige en haut et le reste est sec et froid. La rimaye est inexistante ou presque. Le col est de suite sous nos pieds et la corne du Diable devant nous.
 
Quelques pas d’escalade aisés nous déposent au sommet. Vidéo message pour l’un des enfants malades et photos, sont les obligations de chaque sommet pour l’association San Filippo et nous voilà repartis sur la pointe Chaubert. Magnifique granite chauffé par le soleil, que du bonheur ! L’escalade de la médiane est superbe et ce grand dièdre, qui s’élance comme un défi lancé vers le ciel, nous appelle. Il faut s’employer pour le passer, du 4 !? Ces anciens, quelle audace !

La pointe Carmen est déjà là, et à nouveau vidéos et photos.
La Pointe Isolée s’offre à nous, faite pour l’escalade. Magnifique pointe élancée dont le sommet conclu ces superbes acensions successives. Nous parcourons l’épaule finale qui nous mène au Mont Blanc du Tacul. Quelle belle course d'alpinisme !
Le refuge des cosmiques nous accueille chaleureusement. Une bonne nuit en perspective...

 

Arête du Diable 01
Arête du Diable 02   Arête du Diable 03

Arête du Diable 04   Arête du Diable 05

Arête du Diable 06   Arête du Diable 07

Arête du Diable 08
Arête du Diable 09   Arête du Diable 10

Arête du Diable 11
Arête du Diable 12
Arête du Diable 13   Arête du Diable 14

Arête du Diable 15   Arête du Diable 16

Arête du Diable 17   Arête du Diable 19

Arête du Diable 18
Arête du Diable 20
Arête du Diable 21

 

Fabien Meyer, guide de haute montagne.

S'inscrire pour un stage premier 4000.

Repost 0
Published by Compagnie des Guides de Chamonix - dans Alpinisme
commenter cet article
20 août 2012 1 20 /08 /août /2012 00:29

Arête du Jardin, Alpinisme à l'Aiguille Verte, Massif du Mont Blanc, jeudi 9 aout 2012.
 
Ismaël et moi, nous nous connaissons depuis déjà une petite dizaine d’année et déjà à l’époque, le projet d'escalader tous les 4000 m des alpes était formulé. L’arête du Jardin était donc dans nos objectifs. Ismaël est un joueur de basketball à la retraite reconverti en accompagnateur en montagne. Il a grimpé plus de 65 « 4000 » et nous réalisons les plus difficiles ensembles. Au sommet de chaque « 4000 » Ismaël présente un enfant malade que nous filmons et photographions à l’aide d’un portrait en guise de carte postale pour le soutenir. Le projet final est d’écrire un livre retraçant cette épopée vue par un ancien sportif professionnel ; de défendre les valeurs de solidarité et l’école de la vie qu’est l’alpinisme. Les bénéfices seront reversés à l’association représentant cette maladie orpheline San Filippo. Nous voilà donc parti avec le matériel vidéo, les photos des enfants malades et tout l’enthousiasme que suscite une telle course. Donner du sens à l’action est un véritable trait d’union entre nous et notre cordée est aussi solidaire que complémentaire.

 

 

 

Un réveil « matinal » vers 00h30 nous emmène au pied des Clochetons. La rimaye passe sans soucis et le couloir est encore en assez bon état. Nous le quittons sous l’arête faitière pour traverser à gauche ; quasi à plat, en montant par passages successifs, suivant un système de vires et d’épaulements évidents. Après une épaule de plus et une petite descente de quelques mètres, nous arrivons au pied d’un mur impressionnant sous la brèche d’une arête venant du versant Talèfre et rejoignant l’arête du Jardin. Ce mur s’enraidit sur la fin, il est serpenté par un système de rampes et fissures commodes se terminant par une cheminée large de quelques mètres offrant un passage physique. Il reste de la neige fraiche et les piolets sont bien utiles pour déblayer les lignes de faiblesses. Arrivé à la brèche, une traversée directe d’une vingtaine de mètre sur la gauche (en regardant vers l’arête principale) permet d’accéder à des rochers aisés menant à l’arête du Jardin, 150 mètres au dessus. Le couloir sous nos pieds à l’air en neige et glace et un collègue m’a dit que l’emprunter lui a fait gagner du temps ! Qu’à cela ne tienne, nous utilisons le relais qu’il a joliment planté (merci Christophe) et prenons pied dans ce couloir que nous remontons facilement jusqu'à l’arête faitière où le soleil nous attend. Nous aurions sans aucun doute gagner du temps si nous n’avions pas coincé la corde !!! Passage acrobatique dans du mixte plutôt raide dont je vous épargne le récit scabreux…

 

Arête jardin 01
Arête jardin 02   Arête jardin 03

Arête jardin 04
Arête jardin 05
Arête jardin 06   Arête jardin 07

Arête jardin 08

 

Arête jardin 09


Arête jardin 10

  
Nous voilà sur l’arête et l’aiguille du Jardin s’offre à nous. Séquence vidéos et photos et c’est au tour de la Grande Rocheuse, magnifique sommet individualisé. Le col sous la Verte est atteint et nous rejoignons Jean-Franck Charlet et son client Eric Woerth qui sortent du Whymper.
Nous sommes au sommet tous les quatre réunis, moment de plénitude…
La descente par le Whymper est longue et le couloir bien sec.
Tout se passe pour le mieux et nous rejoignons heureux le havre de paix du refuge du Couvercle.

Fabien Meyer, guide de haute montagne.

La compagnie propose des stages premier 4000.

Repost 0
Published by Compagnie des Guides de Chamonix - dans Alpinisme
commenter cet article
18 août 2012 6 18 /08 /août /2012 00:09

Traversée des Arêtes de Rochefort, III, AD.

Pauline avait envie de parcourir Flèche Rousse à l'Aiguille d'Argentière. Mais pour différentes raisons, nous sommes parti pour les arêtes de Rochefort.
Elles sont en exellentes conditions mais étroites. pour des raisons de sécurité et de règlement Valdotain nous sommes parti en deux cordées, Pauline et Paulo Dudas (la cordée Polo'in), et Laurent (le papa de Pauline) et moi même.

Le socle, très sec, se gravi relativement bien.

Les arêtes sont encore en neige, juste un peu de glace dans la descente raide au milieu du parcours. Par endroit on marche sur le "fil d'un rasoir" mais juste ce qu'il faut pour déclencher un peu d'adrénaline.

Une des vertues de cette arête est de permettre aux photographes amateurs de se faire plaisir, c'est un des endroits les plus photogiéniques.

 

arête de rochefort-02
arête de rochefort-03   arête de rochefort-05

arête de rochefort-04   arête de rochefort-08

arête de rochefort-09
arête de rochefort-10   arête de rochefort-11

arete-de-rochefort-19-copie-1.jpg
arête de rochefort-12
arête de rochefort-13   arête de rochefort-14

arête de rochefort-15
arête de rochefort-16
arête de rochefort-06   arête de rochefort-07

arete-de-rochefort-18.jpg

Alex Ravanel et sa cliente, sur le même itinéraire.

Didier Lavigne, guide de haute montagne.

La Compagnie propose des stages d'alpinisme.

Repost 0
Published by Compagnie des Guides de Chamonix - dans Alpinisme
commenter cet article
14 août 2012 2 14 /08 /août /2012 00:19

Arête de Coste Rouge, Ailefroide Centrale, avec Stéphane, les 7 et 8 août.

Fort de notre mise en jambe au Bietschhorn, nous laissons passer le coup de mauvais du WE pour profiter du créneau météo qui s'annonce ensuite.
Stéph, un peu frustré par 3 années consécutives où il est tombé sur les pires météo de chaque été, aimerait faire une grande course.
Après réflexion, nous décidons de nous retrouver mardi matin au pré de madame Carle pour faire l'arête de Coste Rouge à l'Ailfroide Centrale. J'avoue qu'en passant le Galibier, j'ai comme un gros doute : la Meige et les Ecrins sont tout blancs et la neige a l'air bien basse.....
Dédé Giraud que nous croisons à Vallouise me rassure et nous voilà partir avec de bon gros sac (bivouac oblige) au fond du glacier Noir. En montant, une autre cordée prend la même direction ! Et moi qui croyait qu'on allait être seuls !
On doublera même une 3ème cordée le lendemain au sommet de la tour du Géant.

Nous faisons le plein d'eau sur le glacier histoire de ne pas sucer des cailloux pendant 2 jours.
Steph rale un peu à cause de son gros sac mais je lui explique qu'il sera content de boire à sa soif ce soir si il n'y a pas de neige. Le début de l'ascension se déroule sur un bon rythme et nous arrivons à notre bivouac au pied de la Tour du géant vers 18h30. Il y a un peu de neige fraiche !
Bivouac 3 étoiles à l'abri du vent.

Le lendemain, ça grimpe un peu plus d'autant que la neige fraiche complique un peu les choses notamment dans la longueur en 4 pour rejoindre l'arête au sommet de la tour du géant. Les sections en rocher "Oisans" que je craignais un peu s'avèrent être un peu consolidées par la neige et le froid. Finalement, je pense que les conditions étaient très bonnes : la neige gênante dans le bon rocher est un avantage dans le rocher pourri.....

Sommet de l'Ailefroide à 12h. On refait un peu d'eau et j'essaye de mettre en ordre toutes les infos contradictoires que j'ai pour descendre... Pas simple.

L'autre cordée nous rejoint et quasi 5 h plus tard nous voici au refuge du Selé. Plus que 2h pour retrouver la voiture.... Je comprends mieux pourquoi il n'y a pas foule sur ces très belles montagnes. Stéph est ravi et il peut être fier de lui.
C'est surement la course la plus longue et la plus engagée que nous aillons faite ensemble.

 

coste rouge 01
coste rouge 02
coste rouge 05 coste rouge 04 coste rouge 03

coste rouge 06   coste rouge 07

coste rouge 08   coste rouge 09

coste rouge 10   coste rouge 11

coste rouge 12
coste rouge 13   coste rouge 14

coste rouge 15
coste rouge 16   coste rouge 17

coste rouge 18
coste rouge 19   coste rouge 20

coste rouge 21    coste rouge 22

coste rouge 23   coste rouge 24

coste rouge 25
coste rouge 26
coste rouge 27

 

Yan Delevaux, guide de haute montagne.

La Compagnie propose des stages "grande course".

Repost 0
Published by Compagnie des Guides de Chamonix - dans Alpinisme
commenter cet article
11 août 2012 6 11 /08 /août /2012 00:39

Mont Dolent, 3823m.
Première ascension par Anthony Adams Reilly et Edward Whymper, avec Michel Croz, Henri Charlet et Michel Payot, le 9 juillet 1864.

Le 3 et 4 Aout 2012 avec Christiane et Françoise.

Nous partons du bivouac Fiorio à 4h30 en direction du glacier de Pré de Bar. Les conditions de regel sont bonnes, après la rimaye nous partons vers les rochers, pour atteindre l'arrête sommitale.

Ils nous restent 10mn pour joindre le sommet. Nous croisons deux cordées qui sont montées du côté suisse.


Dolent 1
Dolent 2
Dolent 3
Dolent 4
Yannick Mansard, guide de haute montagne.

Les activités d'été avec la Compagnie.

Repost 0
Published by Compagnie des Guides de Chamonix - dans Alpinisme
commenter cet article

Profil

  • Compagnie des Guides de Chamonix
  •  	 La Compagnie des Guides de Chamonix existe depuis 1821. Elle compte actuellement près de 200 guides et accompagnateurs qui avec plaisir et passion vous feront "vivre" la montagne . Tel: 00(33)450 530 383
  • La Compagnie des Guides de Chamonix existe depuis 1821. Elle compte actuellement près de 200 guides et accompagnateurs qui avec plaisir et passion vous feront "vivre" la montagne . Tel: 00(33)450 530 383

Présents sur le site

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Rechercher Un Lieu, Un Article

La Compagnie

Photos-Parvis - copie

Archives

Présentation

La Compagnie des Guides de Chamonix existe depuis 1821. Elle compte actuellement près de 200 guides et accompagnateurs qui, avec plaisir et passion, vous feront "vivre" la montagne.

@ mail des guides et AMM :

Compteur

Liens